Dr Issa DOUBRAGNE

Ministre de l'Economie et de la Planification du Développement

Evénements à venir

Aucun évènement dans le calendrier
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

PROJET D’EVALUATIONS DES BESOINS POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES NATIONALES EN VUE DE LA MISE EN ŒUVRE D’UN PROGRAMME PAYS MULTISECTORIEL DE RENFORCEMENT DES CAPACITES

L’appui au renforcement des capacités humaines apporté par le PROFAP a cependant été jugé partiel, car uniquement orienté sur les seuls agents de l’Administration publique au niveau central.
Or la dynamique de développement durable se veut et se doit d’être inclusif et participatif, impliquant activement les acteurs du secteur privé et de la société civile sur tout le territoire national. Il a été ainsi souligné la nécessité que le projet intègre également le renforcement des capacités de ces deux parties prenantes clé à la politique de développement, au niveau décentralisé et au niveau central, pour une meilleure et plus large appropriation de ladite politique et une participation plus efficace de ces acteurs à cet effet. C’est dans ce cadre que le PROFAP a été confié la gestion de cette étude pour un montant de 100 000 dollars US.


OBJECTIFS
Objectif Général
L’objectif général de cette étude est d’évaluer des besoins nationaux prioritaires en renforcement de capacités. Le but est d’initier un programme-pays multisectoriel qui soit à même de répondre – en articulation avec le PND 2017-2021 – efficacement et avec efficience à ces besoins et de contribuer ainsi à l’émergence du Tchad à l’horizon 2030.


Objectifs spécifiques

  • Evaluer les systèmes et structures de renforcement de capacités au niveau du pays ;
  • Identifier les besoins prioritaires nationaux en renforcement des capacités ;
  • Sensibiliser les autorités politiques sur l’importance d’une approche synergique du renforcement de capacités ;
  • Assurer une synergie des actions de renforcement de capacités dans la cadre de la conception et de la mise en œuvre des politiques et programmes de développement ; et
  • Identifier des partenaires au développement intéressés par les questions de renforcement des capacités.


Description des prestations

  • Evaluer le contexte politique, économique, social et culturel du renforcement des capacités dans l’Administration Publique, dans le Secteur Privé et dans les Organisations de la Société Civile;
  • Faire l’analyse diagnostique des cadres organiques, institutionnels et réglementaires des structures de renforcement des capacités identifiées ;
  • Faire une évaluation des activités de renforcement des capacités en cours dans l’Administration Publique, le Secteur Privé ainsi que dans la Société Civile;
  • Faire une analyse des besoins de renforcement des capacités en Guinée ;
  • Identifier des besoins prioritaires en renforcement des capacités (capacités institutionnelles et humaines) ;
  • Identifier les axes fédérateurs et établir une échelle de priorité des actions à mener ; 
  • Proposer les axes de concentration du programme-pays à définir
  • Faire une analyse SWOT (Forces/faiblesses, Opportunités/menaces) des institutions, dispositifs et pratiques actuels du renforcement des capacités dans l’Administration Publique, dans le Secteur Privé et dans les Organisations de la Société Civile ;
  • Présenter au cours d’une séance de restitution, l’ensemble des outils élaborés ainsi que les recommandations et les mesures en vue de leur utilisation effective.


RESULTATS ATTENDUS

  • Un bilan diagnostic et une identification précise des besoins en renforcement des capacités nationales sont disponibles ;
  • Une analyse des programmes, projets et actions développés et mis en œuvre dans le domaine du renforcement des capacités dans les structures de l’administration publique est effectuée ;
  • Les axes de concentration du Programme-Pays à mettre en place sont définis ;
  • Des recommandations relatives à des cadres organiques types, conformes aux missions clés des structures de l’administration publique, et celles relatives à des stratégies susceptibles de permettre au secteur privé de jouer pleinement son rôle de moteur de la croissance économique ainsi qu’à la société civile en vue de |’accompagnement de l'action publique, notamment dans la consolidation de la cohésion sociale et du dialogue intercommunautaire sont formulées ;
  • Le rapport de l’étude est validé et disponible.